Bienvenus à cette nouvelle expérience!!!!!

Bonjour à tous et à toutes et bienvenus sur le blog du Département de français. C'est en septembre 2011 que l'on commence à démarrer et c'est avec un mélange d'appréhension et d'excitation qu'on s'y met.

Ce mode d'expression est en vogue sur internet, donc, nous allons en profiter.

Il n'y a pas que nous, Beatriz et Conchita qui allons écrire; à votre tour vous allez pouvoir y participer. Rassurez-vous!!!! On corrigera avant!!!!

Vous allez découvrir sur ce blog toute l'actualité, des conseils, des aides précieuses, etc.

Nous, on le crée mais il faut l'animer. On compte sur vous!!!!

lunes, 23 de octubre de 2017

L'AUTOMNE





Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
J'aime à revoir encor, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui,
Je me retourne encore, et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L'air est si parfumé ! la lumière est si pure !
Aux regards d'un mourant le soleil est si beau !

Je voudrais maintenant vider jusqu'à la lie
Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
Peut-être restait-il une goutte de miel ?

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
Aurait compris mon âme, et m'aurait répondu ? ...

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mélodieux
.
 
Alphonse de LAMARTINE (1790-1867)
 
 
 
 
Lamartine est un poète, romancier et dramaturge ainsi qu'un homme politique français. Il est l'une des plus grandes figures du romantisme en France. Dans les poèmes de Lamartine des sujets reviennent: l'amour, la nature et la mort.
Ce poème est lyrique et illustre l'état d'âme du poète.
 

 

QUELLE EST BELLE LA NATURE !!!


Coucou les amis,
Mon petit passage du jour pour vous souhaiter une très belle journée et vous faire plein de gros bisous.
Conchita











 
 
 
 

sábado, 21 de octubre de 2017

BONTÉ




Il faut plus d'une pomme
P
our emplir un panier.
I
l faut plus d'un pommier
P
our que chante un verger.
M
ais il ne faut qu'un homme
P
our qu'un peu de bonté
L
uise comme une pomme
Que l'on va partager.

  
  Maurice Carême
 
 
 
 
 

EXPRESSION: "IL ME COURT SUR LE HARICOT"


C'est vrai que cette expression "Il me court sur le haricot" est encore fréquemment utilisée de nos jours... Mais d'où tient-elle son origine ?      
Cette expression familière est née à la fin du 19ème siècle. Elle signifie que quelqu'un nous agace beaucoup.    
"Courir quelqu'un" signifiait déjà, au 16ème siècle, l'importuner.    
Quant au "haricot", il correspondait, en argot, à un "orteil". Qui plus est, on l'utilisait également sous la forme "haricoter" qui signifia tout d'abord "être mesquin", puis "importuner".    
Autrement dit, courir sur le haricot de quelqu'un, c'est l'agacer ou l'importuner au plus haut point.
 
 
 
 
 
 

viernes, 20 de octubre de 2017

MOTS DE LIAISON


Les connecteurs logiques ou mots de liaison servent à enchaîner les idées, pour bien passer d'un paragraphe à l'autre.