Bienvenus à cette nouvelle expérience!!!!!

Bonjour à tous et à toutes et bienvenus sur le blog du Département de français. C'est en septembre 2011 que l'on commence à démarrer et c'est avec un mélange d'appréhension et d'excitation qu'on s'y met.

Ce mode d'expression est en vogue sur internet, donc, nous allons en profiter.

Il n'y a pas que nous, Beatriz et Conchita qui allons écrire; à votre tour vous allez pouvoir y participer. Rassurez-vous!!!! On corrigera avant!!!!

Vous allez découvrir sur ce blog toute l'actualité, des conseils, des aides précieuses, etc.

Nous, on le crée mais il faut l'animer. On compte sur vous!!!!

viernes, 26 de mayo de 2017

FONTAINES DE PARIS QUE J'AIME

 
Les plus belles fontaines de Paris s'appellent Fontaines des fleuves et des mers, fontaine de Médicis, ou encore fontaine de Varsovie. Mais Paris regorge aussi de fontaines plus modestes, plus étranges et moins consensuelles, qui méritent elles aussi que l'on s'y attarde… Des édifices pas forcément jolis, mais qui ont des choses à raconter et surtout le don de faire jaser ! Voici quelques fontaines les plus remarquables de la capitale que j'aime.


Fontaine Chen Zhen


Dans le 13ème arrondissement, place Augusta Holmes, un immense dragon de verre et d'acier semble évoluer sous le bitume et faire irruption à certains endroits. À l'intérieur, l'eau qui y circule nous rappelle qu'il s'agit en réalité d'une fontaine, baptisée La danse de la fontaine émergente. Un édifice à l'histoire un poil tragique puisque Chen Zhen, l'artiste chinois qui en est à l'origine, est décédé durant la création, obligeant son épouse Xu Min à poursuivre le projet, à l'aide de ses plans. En plus d'être le témoin involontaire de l'amour qui unissait l'artiste à sa femme, la fontaine est la représentation de l'énergie de l'eau puisée dans la Seine pour alimenter Paris, ainsi qu'un bel hommage aux liens unissant la communauté chinoise à la ville. Inaugurée en 2008, l'œuvre est encore plus belle la nuit, lorsqu'elle est habillée de lumières colorées…
Place Augusta Holmes, 75013
 
 
Fontaine Stravinsky
 
En plus d'être l'une des plus belles, la fontaine Stravinsky est de loin la plus originale de Paris. Installée depuis 1983 devant le Centre Pompidou, elle est l'œuvre d'un couple de « pop artistes », Nikki de Saint Phalle et Jean Tinguely, qui souhaitaient rendre hommage au compositeur russe Igor Stravinsky. Au milieu de son bassin rectangulaire, des sculptures colorées aux formes arrondies et des notes de musique métalliques, desquelles jaillissent des jets d'eau aux systèmes variés. Une création «en mouvements et en sons », aujourd'hui surnommée « Fontaine des automates ».


Fontaine de Varsovie

La fontaine la plus impressionnante de Paris, c'est elle ! Construite pour l'Exposition universelle de 1937 au sein des jardins du Trocadero et dans l'axe de la Tour Eiffel, cette fontaine est aussi imposante que majestueuse. Elle n'est pas composée d'un, mais de plusieurs bassins en cascade, dont un grand central duquel jaillissent soixante-huit jets d'une portée de sept mètres. Un grand ballet complété les dix dernières minutes de chaque heure par les projetions d'eau à cinquante mètres de hauteur de vingt canons ! Un conseil, allez-y à la nuit tombée (mais avant 22h) pour la mise en lumière des statues de tête de taureau et de chevaux dorées.
 
 
Fontaine Saint-Michel
 
On y donne rendez-vous à ses amis et on patiente parfois longuement devant sans forcément y prêter attention. Pourtant, cette fontaine, inspirée du tableau Saint-Michel terrassant le démon peint par Raphaël, est un véritable chef-d'œuvre en plein centre-ville. Murale, elle est comme un décor de théâtre de vingt-six mètres de haut dans lequel on observe l'Archange Michel tenter de combattre le Diable. Sorte d'allégorie de la lutte du bien contre le mal, cette fontaine est le fruit de la collaboration entre neuf sculpteurs dont Francisque Duret. Comme bon nombre d'œuvres commandées par le baron Haussmann, elle a été beaucoup décriée au moment de son inauguration en 1860.
 
Fontaine du Fellah
Ne cherchez plus l'eau de la fontaine du Fellah, elle n'y coule plus depuis longtemps ! Toutefois, cet édifice datant de 1806 vaut le détour, notamment pour sa capacité à nous replonger dans l'époque napoléonienne. Souvenez-vous de vos cours d'histoire : entre 1798 et 1801, l'empereur mène la Campagne d'Égypte et la France entière s'emballe pour l'art et la culture de ce pays aux mœurs si exotiques. Napoléon commande alors la sculpture de la fontaine du Fellah à l'ingénieur François Jean Bralle et au sculpteur Pierre-Nicolas Beauvalet. Le duo s'inspire alors du personnage de l'Antinoüs du Capitole, favori de l'empereur Hadrien, pour la réaliser. Malheureusement, la sculpture actuelle n'est en fait qu'une reproduction de l'originale, qui s'est rapidement dégradée…
42 de la rue de Sèvres, 75007
 
 
Fontaine l'Embâcle
 
On croirait l'œuvre d'une catastrophe naturelle ou d'un mini volcan en éruption, et pourtant, il s'agit bel et bien d'une fontaine installée ici depuis 1984 ! L'artiste Charles Daudelin a réussi à donner l'impression que son eau soulève le trottoir grâce à son jaillissement. En réalité, le Québécois a utilisé des plaques de bronze recourbées pour faire parfaitement illusion. Visiblement désireux de rendre hommage à son pays, il a choisi de faire référence à la fonte des glaces au Canada l'hiver, qui libère les eaux jaillissantes du fleuve Saint-Laurent. Où admirer cette œuvre ? À deux pas du café de Flore, sur la place du Québec, évidemment…
Place du Québec, 75006
 

 
 
 

No hay comentarios:

Publicar un comentario