Bienvenus à cette nouvelle expérience!!!!!

Bonjour à tous et à toutes et bienvenus sur le blog du Département de français. C'est en septembre 2011 que l'on commence à démarrer et c'est avec un mélange d'appréhension et d'excitation qu'on s'y met.

Ce mode d'expression est en vogue sur internet, donc, nous allons en profiter.

Il n'y a pas que nous, Beatriz et Conchita qui allons écrire; à votre tour vous allez pouvoir y participer. Rassurez-vous!!!! On corrigera avant!!!!

Vous allez découvrir sur ce blog toute l'actualité, des conseils, des aides précieuses, etc.

Nous, on le crée mais il faut l'animer. On compte sur vous!!!!

lunes, 8 de mayo de 2017

LES DIMINUTIFS




Le diminutif est un phénomène de dérivation lexicale, donc un procédé de formation des mots, où l'on fait appel à des suffixes afin de créer un nouveau terme à partir d'un mot-racine.

En particulier, les diminutifs sont des mots qui diminuent ou adoucissent la force des primitifs dont ils sont formés ou encore des termes qui donnent une nuance de compassion, de tendresse, d'amitié aux mots-racines.

Les suffixes les plus utilisés en français sont -ette, -on, -ule, -et et -eau

Quelques exemples : fillette, garçonnet, fleurette, maisonnette, chambrette, ruelle, pigeonneau, levreau, aiglon, chaton, poulette, monticule, jardinet.

Outre aux diminutifs dits physiques et de sentiment, il y en a d'autres qui ne se disent qu'en mauvaise part et ne présentent qu'un sens défavorable, par exemple femmelette, qui ne se dit que par mépris pour désigner une femme d'un esprit très simple et limité.

Dans certains cas, le diminutif a pour référent virtuel exactement le même objet que le nom-racine (la fleurette est une fleur, le garçonnet est un garçon, la fillette est une fille, etc.). Dans d'autres, le diminutif a pour référent virtuel un objet qui n'est pas exactement de même nature que l'objet désigné par le nom-racine ; il y a certes ressemblance ou analogie, mais il n'y a pas identité. Ainsi, la cigarette n'est pas un petit cigare, la camionnette n'est pas un petit camion.
Dans certaines langues, comme l'italien, l'espagnol ou le roumain, les diminutifs sont très usités dans la vie de tous les jours, tandis que le français est peut-être la langue romane la plus "pauvre" en ce sens. Effectivement, ils sont d'un emploi assez restreint et limité aujourd'hui, même s'ils ne sont pas complètement disparus. En français, on ne peut donc pas créer et recréer à sa guise des mots simplement en ajoutant un suffixe diminutif, comme on ferait en italien ou en espagnol.
 
 


 
 

No hay comentarios:

Publicar un comentario