Bienvenus à cette nouvelle expérience!!!!!

Bonjour à tous et à toutes et bienvenus sur le blog du Département de français. C'est en septembre 2011 que l'on commence à démarrer et c'est avec un mélange d'appréhension et d'excitation qu'on s'y met.

Ce mode d'expression est en vogue sur internet, donc, nous allons en profiter.

Il n'y a pas que nous, Beatriz et Conchita qui allons écrire; à votre tour vous allez pouvoir y participer. Rassurez-vous!!!! On corrigera avant!!!!

Vous allez découvrir sur ce blog toute l'actualité, des conseils, des aides précieuses, etc.

Nous, on le crée mais il faut l'animer. On compte sur vous!!!!

sábado, 6 de mayo de 2017

PARIS: LIEU INSOLITE DE LA CAPITALE


Le cimetière des guillotinés




Derrière la porte du 35, rue de Picpus, s'ouvre un immense parc, rare espace de verdure à 200 mètres de la bruyante place de la Nation. Au fond, une grille donne sur le cimetière privé de Picpus. Montalembert, La Rochefoucauld-Doudeauville, Noailles, Polignac… les familles de la plus haute aristocratie française sont enterrées-là, certaines dans des caveaux majestueux, d'autres sous des pierres tombales vieillissantes.
Pour comprendre, il faut remonter à 1794. Au paroxysme de la Terreur, du 14 juin au 27 juillet, Robespierre fait guillotiner 1 306 personnes, exécutées place du Trône-Renversé (l'actuelle place de l'Ile-de-la-Réunion, à Nation). Des nobles, des religieux, mais aussi des gens du peuple. La nuit, en cachette, les cadavres sont amenés en charrette jusqu’au jardin d'un ancien couvent, et jetés dans des fosses communes.
 
Ces fosses sont encore visibles, au fond du cimetière, derrière une grille fermée. Les descendants de ces guillotinés parviennent quelques années plus tard à les localiser et à acheter le terrain. C'est ainsi que ce cimetière continue d'accueillir les dépouilles de ces familles.
Clou de la visite : la tombe du marquis de La Fayette, enterré ici en 1834, puisque la mère, la grand-mère et la sœur de son épouse, Adrienne de Noailles, étaient passées sur l'échafaud de Robespierre.
Héros de la révolution américaine, Lafayette a droit chaque 4 juillet, depuis 1917, à une commémoration en présence de l'ambassadeur des États-Unis. La bannière étoilée flotte au-dessus de sa tombe en permanence.
Cimetière de Picpus. 35, rue de Picpus, Paris 12e.
Visite du lundi au samedi, de 14 h à 17 h.
Entrée 2 euros.
Tél. : 01-43-44-18-54.
 
 
 
 

No hay comentarios:

Publicar un comentario