Bienvenus à cette nouvelle expérience!!!!!

Bonjour à tous et à toutes et bienvenus sur le blog du Département de français. C'est en septembre 2011 que l'on commence à démarrer et c'est avec un mélange d'appréhension et d'excitation qu'on s'y met.

Ce mode d'expression est en vogue sur internet, donc, nous allons en profiter.

Il n'y a pas que nous, Beatriz et Conchita qui allons écrire; à votre tour vous allez pouvoir y participer. Rassurez-vous!!!! On corrigera avant!!!!

Vous allez découvrir sur ce blog toute l'actualité, des conseils, des aides précieuses, etc.

Nous, on le crée mais il faut l'animer. On compte sur vous!!!!

lunes, 23 de enero de 2017

LE SHIATSU (Dédicacé à Nandi, professeure du lycée Santiago Hernández)




Le shiatsu, des massages à messages pour retrouver l'équilibre.



Cette discipline d'origine japonaise corrige les déséquilibres de l'organisme par des pressions sur des points clés du corps.

Comme bon nombre de thérapies douces, le shiatsu a le vent en poupe.

D'où vient le shiatsu ?

"Le shiatsu est relativement récent, tout du moins dans sa version moderne, il s'appuie sur des bases théoriques de l'énergétique orientale (asiatique)", explique Hervé Ligot. Le shiatsu s'est développé au Japon au siècle dernier, sous l'impulsion de maîtres, Tenpeki Tamai d'abord, puis Tojiru Namikoshi, qui ouvre en 1925 la première clinique du Shiatsu.
 
Au Japon, il existe même un diplôme d'état, créé en 1955, ainsi qu'un livre officiel, "Théorie et pratique du shiatsu", publié par le ministère japonais de la santé. Il définit la discipline comme suit : "Le shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l'objectif de corriger des irrégularités de l'organisme, de préserver et d'améliorer l'état de santé et de contribuer à l'amélioration d'états morbides spécifiques."

Une médecine "non conventionnelle" enseignée dans 70 écoles en France

En France, c'est dans les années 1970 que les premiers pionniers introduisent le shiatsu, grâce aux maîtres japonais Shizuto Masunaga ou Oashi pour les États-Unis.
 
Désormais enseigné sur tous les continents, le shiatsu est reconnu comme l'une des huit disciplines alternatives dignes d'intérêt par la résolution européenne Lannoye et Collins, du 29 mai 1997, dans le domaine des médecines non conventionnelles. 
 
Plusieurs styles de shiatsu pour une prise en charge globale
 
Le shiatsu agit manuellement sur les déséquilibres énergétiques, explique Hervé Ligot, par des techniques très diverses : pressions, frictions, mobilisations et étirements très doux exercés sur les canaux énergétiques appelés "méridiens" et les points d'acupuncture qui les constituent.
Littéralement, le mot shiatsu est constitué de shi (doigts) et atsu (pression). Cela suffit à définir toute la discipline.
 
Il existe plusieurs styles de shiatsu : le Zen-Shiatsu accorde une place prépondérante au domaine émotionnel, par exemple. Le shiatsu prend en charge une personne d'une manière globale. "Confiance et respect permettent d'instaurer une relation authentique entre le patient et le praticien, qui peut alors exercer un toucher empathique et libérateur", confie Hervé Ligot.

Les (nombreux) bienfaits du shiatsu

Le shiatsu, tout comme le do-in (une pratique d'auto-massage proche du shiatsu, qui lui, se pratique à deux), entretiennent l'état de bonne santé. Il réduit le stress, il renforce les défenses immunitaires. Il apporte détente physique et mentale, stimule la circulation sanguine et lymphatique.
 
On observe aussi une amélioration des douleurs, notamment dorsales, un meilleur fonctionnement digestif et intestinal. Globalement, il confère une sensation de bien-être et de sérénité, améliore le sommeil et calme les émotions.
 
Ma source: mariclaire.fr
 
 
 

 
 

No hay comentarios:

Publicar un comentario